A propos du website

Ma photo

WEBRADIO , INTERNET RADIO 
Radio Satellite:  (RS )Webradio musique instrumentale et Lounge
Radio Satellite2 : (RS2)   Webradio Golden Hits oldies  Chansons américaines et anglaises des années 60 à 80.

Nos applis pour smartphones sont disponibles
sur

Nos radios sont présentes partout . Sur ITUNES et TUNEin inclus.

Pour nous écouter sur TUNEIN




29 juil. 2018

RadioSatellite & RadioSatellite Team


Voici l'équipe de nos 2 webradios ( radio sur internet )

RadioSatellite : Musique instrumentale
RadioSatellite2 : Tubes oldies des années 60 70 et 80

L'article est écrit à l'origine sur notre website anglophone (https://radiosatellite.co )

Notre équipe est basée aux USA, Nouvelle zéelande, Angleterre et Pays Bas


https://radiosatellite.co/2018/07/29/satellite-team/








31 déc. 2017

Happy New year 2018


Nous vous souhaitons une bonne année 2018 et plein de bonnes choses de la part de RADIOSATELLITE  & RADIOSATELLITE2  


RadioSatellite: Musique instrumentale et Lounge
RadioSatellite2 : Chansons US oldies pop , rock , soft  music années 60 à 80.


https://www.facebook.com/Viver.comAmorrr/videos/803370786537123/




happy New Year from RADIOSATELLITE  internet radio station
happy New Year from RADIOSATELLITE  internet radio station

happy New Year from RADIOSATELLITE  internet radio station
happy New Year from RADIOSATELLITE  internet radio station

bon_any_nou     bon_annu     blwyddyn_Newydd_Dda
bon_any_nou     bon_annu     blwyddyn_Newydd_Dda

明けましておめでとうございます   с_новым_годом     Срећна_Нова_година
明けましておめでとうございます   с_новым_годом     Срећна_Нова_година

 FelizAñoNuevo    FrohesNeuesJahr    AnNouFericit
FelizAñoNuevo    FrohesNeuesJahr    AnNouFericit

Happy New Year 2018  שנה_טובה  سنةجديدةسعيدة  BonneAnnée  feliceAnnoNuovo
Happy New Year 2018  שנה_טובה  سنةجديدةسعيدة  BonneAnnée  feliceAnnoNuovo







#happyNewYear
سنةجديدةسعيدة#
שנה_טובה#
#BonneAnnée
#FrohesNeuesJahr
#FelizAñoNuevo
#feliceAnnoNuovo
#明けましておめでとうございます
#AnNouFericit
#szczęśliwegoNowegoRoku
#с_новым_годом
#Срећна_Нова_година
#felizAnoNovo
#ευτυχισμένο_το_νέο_έτος
#gott_nytt_år
#bliain_nua_sásta
#Is_Sena_t_Tajba
#š_astný_nový_rok
#mutlu_Yıllar
नया साल मुबारक हो

سال_نو_مبار_ک#

#gelukkig_nieuwjaar
#selamat_tahun_Baru
#blwyddyn_Newydd_Dda
#bon_annu
#bon_any_nou


19 déc. 2017

Les Drones

Un drone (du mot anglais signifiant faux bourdon) ou sans-pilote désigne un aéronef sans humain à bord (mais le plus souvent télécommandé). Le drone peut avoir un usage civil ou militaire.



 En France, la réglementation incorpore les activités d'aéromodélisme avec celle des drones. Les drones sont utilisés au profit des forces armées ou de sécurité — police, douane — d'un État.

Sa taille et masse (de quelques grammes à plusieurs tonnes) dépendent des capacités recherchées. Le pilotage automatique ou à partir du sol permet des vols longs de plusieurs dizaines d'heures (à comparer aux deux heures typiques d'autonomie d'un chasseur).



Certains missiles non balistiques, en particulier les missiles de croisière, ont l'apparence aérodynamique de drones, mais ne sont cependant pas réutilisables, car détruits en fin de mission, contrairement au drone qui est ramené à sa base.

En France, la réglementation est du ressort du code de l’aviation civile, du code des transports et de la DGAC.

Aux États-Unis, la réglementation des drones est du ressort de la FAA et de la NASA . En Europe, pour l'AESA, les autorités nationales sont compétentes en deçà de 150 kilogrammes.



Drone du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis.
Le terme anglais « drone » désigne d'abord et surtout un avion-cible. Un aérodyne automatisé et le système associé de mise en œuvre sont aussi appelés « UAV » (pour « Unmanned Aerial Vehicle », soit « véhicule aérien sans humain à bord ») et de plus en plus souvent « UAS » (pour « Unmanned Aircraft System », soit « système d'aéronef(s) sans humain(s) à bord »).

L'organisation de l'aviation civile internationale a quant à elle retenu l'appellation « RPAS » (pour « Remotely Piloted Aircraft System », soit « système d'avion piloté à distance »).




L’usage du mot « drone » pour décrire un véhicule ou robot terrestre, de surface ou sous-marin, doté d’autonomie, est une particularité française. La classification américaine des mobiles autonomes sans humain à bord en UAV/UAS (aériens), USV/USS (de surface), UUV/UUS (sous-marins), UGV/UGS (robots terrestres) est la plus couramment utilisée dans le monde.

L'expression « systèmes de drones » tend à prédominer car le drone fait partie d'un système qui est composé :

d’un ou plusieurs vecteurs aériens équipés de capteurs de détection (avec d'éventuels systèmes de détection d'intrus en « environnement incertain »

d’une ou plusieurs stations au sol de commande et de recueil des détections ;

de liaisons radioélectriques de données entre le vecteur aérien et la partie au sol.

Le terme « drone » désigne la plupart du temps le vecteur aérien équipé. C'est ce vecteur seul qui est inhabité, le système fait lui appel à des humains, le télé-pilote en particulier.



La famille des drones militaires est subdivisée en sous-catégories selon leur vitesse, leur rayon d'action et leurs fonctions :

les micro- et mini-drones, généralement peu autonomes, mais qui jouent souvent le rôle de « jumelles déportées », par exemple pour observer au-dessus d'un obstacle ou dans une zone à risque ;
les drones tactiques, lents ou rapides, à endurance moyenne ou haute, à voilure fixe ou tournante appelés TUAV (pour « Tactical Unmanned Air Vehicle ») ou VTOL (« Vertical Take-off and Landing »).



Pour l'OTAN un UAV est « un véhicule aérien motorisé, qui ne transporte pas d’opérateur humain, utilise la force aérodynamique pour assurer sa portance, peut voler de façon autonome ou être piloté à distance, être non réutilisable ou récupérable et emporter une charge utile létale ou non létale. Les engins balistiques ou semi balistiques, les missiles de croisière et les projectiles d’artillerie ne sont pas considérés comme des drones »

les drones volant à moyenne altitude et de grande endurance appelés MALE (pour « Medium Altitude Long Endurance ») ;

les drones volant à haute altitude et de grande endurance appelés HALE (pour « High Altitude Long Endurance ») ;

les drones de combat, encore appelés UCAV (pour « Unmanned Combat Air Vehicle ») ;
des véhicules automatisés de transport semblent en préparation, y compris pour le transport de personnels, qui pourraient aussi être utilisés pour le sauvetage en mer.

Engins volants de taille réduite, moins chers et plus simples à mettre en œuvre qu'un avion (la présence d'un pilote impose une dimension à un appareil habité, et son dispositif d'éjection représente à lui seul une masse supérieure à celle d'un Predator), ils sont plus discrets et leur perte est moins grave que celle d'un appareil et de son pilote.



 Ils représentent une alternative intéressante pour les pays au budget limité, et potentiellement pour des terroristes potentiels (étatiques ou non), contrebandiers et trafiquants de stupéfiants.

Les progrès informatiques et technologiques ont fait de certains drones des plateformes de désignation de cible ou des armes.



 Ils servent aussi au recueil de renseignements et dans la guerre électronique (dont pour le brouillage ou l'interception de communication). Leurs missions sont alors l'ISR (Intelligence, surveillance et reconnaissance) ou l'ISTAR (pour « Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance »).




Leurs applications civiles incluent les contrôles sur le trafic, la surveillance maritime et environnementale, des opérations de recherches aériennes et de sauvetage, la récolte de données d'intérêt météorologique ou en environnement difficile (en zone de risque NRBC - « nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique » - par exemple), le relais d'informations, la prise de photographies aériennes voire bientôt l'acquisition directe de données photogrammétriques…

Certains sont des démonstrateurs technologiques qui valident à moindre coût, grâce à la réduction d'échelle et donc la quantité de matériaux nécessaires, des formules aérodynamiques ou certains équipements, sans risquer la vie d'un pilote d'essai. Ils permettent aussi d'atteindre les limites d'un appareil, en dépassant celles que pourraient supporter un pilote (+9g/-3g maximum), afin d'en confirmer la solidité.


Leur taille varie de quelques centimètres à plusieurs dizaines de mètres (près de 40 mètres d'envergure pour un Global Hawk). Leurs formes également, tout comme leurs types de propulsion : certains sont équipés de réacteurs, d'autres d'hélices, quand d'autres utilisent des rotors, à l'instar des hélicoptères (on les dénomme parfois UAR, pour « Unmanned aerial rotorcraft »). Des « drones terrestres » sont également utilisés, notamment pour l'inspection de véhicules ou d'un environnement à risque.

Sources WIKIPEDIA
Vidéos : Sources Youtube
"protegezvous.ca"
"01net.tv"
"alex cipriani travel"




JAMES LAST

James Last, de son vrai nom Hans Last, né le 17 avril 1929 à Brême et décédé le 9 juin 2015 à Palm Beachen Floride, est un compositeur et chef d'orchestre allemand. Son style est représentatif de l'easy listening, une forme de musique accrocheuse destinée au grand public.


james last sur radio Satellite
James Last  


Hans Last est né à Hemelingen , un quartier de Brême d'un père employé aux Bremer Stadtwerken.
Passionné par la musique, il transporte un bandonéon et une batterie à l'arrière de son vélo pour jouer à  Reichsmark, la soirée.

En 1943, en pleine guerre, toutes les possibilités de se former à la musique dans le civil étant fermées, il s'inscrit à l'école de musique militaire de Francfort.

 Les bâtiments de l'école ayant été détruits par un raid aérien, il ira à celle de Bückeburg. L'école est fermée en 1945, mettant un terme à ses études musicales.

Hans Last entame alors une carrière de musicien professionnel en jouant du piano dans des clubs en zone d'occupation américaine, puis de la contrebasse. Il fait son premier arrangement pour le film The Hunters
James Last WebradioSatellite
James Last Music

Il commence ensuite en tant que bassiste auprès de l'orchestre de danse de Radio Bremen à la fin 1945.

À côté du grand orchestre de danse se forme le Last-Becker Ensemble (de) avec jusqu'à 13 musiciens et qui anime de nombreuses soirées.

Il est nommé meilleur bassiste de jazz en 1950 et les deux années suivantes par le magazine populaire masculin Die Gondel.

Il joue au premier Deutsches Jazz festival à Francfort, concert publié en disque.
À la suite de ses succès en tant qu'arrangeur de musique de danse pour le Last Becker Ensemble et le grand orchestre de danse de Radio Bremen, cette station lui demande de former un orchestre à cordes qui jouera en direct deux fois par semaine.



Il quitte en 1955 Radio Bremen qui ne compte pas assez d'auditeurs pour Hambourg, où il est bassiste auprès de l'orchestre de danse de la Nordwestdeutscher Rundfunk , où il accompagne souvent les chanteurs en vogue à ce moment et fait aussi des arrangements. En plus de la basse acoustique, il commence à la basse électrique.

James Last the gentleman
James Last  on RadioSatellite (Webradio)


Hans Last fait aussi des arrangements pour Helmut Zacharias, qui est passé du jazz à la musique populaire et part avec lui en tournée européenne.

Il arrange aussi pour Harry Hermann  et Michael Jary, pour lequel il écrit la musique du film Wie werde ich Filmstar? .

Il sort ses premiers disques chez Polydor en 1963. Deux disques de Hans Last und die Rosenkavaliere font un pot-pourri des succès des années 1940 et 1950, un troisième reprend de la musique classique, le tout sans grand succès public. En 1965, il renonce à sa place de bassiste auprès de la NDR.

Il sort un nouvel album chez Polydor qui comble cette fois ses attentes.

James Last and Richard Clayderman on RadioSatellite  (Webradio)
James Last & Richard Clayderman


C'est lors de la préparation de la publication de l'album Non Stop Dancing '65 pour le marché international que Polydor se décide pour le nom d'artiste James Last, qui est rapidement aussi utilisé en Allemagne.

Ce nom est écrit avec des « ombres » assez typiques des années 1970 sur les pochettes des albums.

Son « happy sound » ou « son heureux » remporte un énorme succès à partir de 1965 et pour deux décennies.

Il compte à l'époque à lui seul pour près de 30 pourcent des ventes de disques de Polydor en Allemagne.

 Il est le seul artiste de la maison de disques à obtenir son propre bureau avec une secrétaire.

 Au début, les couvertures de ses albums privilégient des images de femmes, mais à partir de 1968 il est en photo. En 1973, il reçoit son 100e disque d'or.

À cette époque, Elvis Presley n'en compte que 76 en Allemagne et les Beatles 58. Il sort jusqu'à douze albums par an.

Autour de 1985, ses producteurs Ossi Drechsler et Werner Klose avaient quitté Polydor, et les nouveaux dirigeants considèrent James Last comme un modèle dépassé.

Il perd son bureau lorsque l'entreprise déménage.

 Le studio de Rahlstedt  n'est plus disponible à partir des années 1990.

Captain James (Last)


 James Last songe à changer de maison de disques, mais les droits sont à l'entreprise et non au musicien. C'est ainsi que sortent de nombreuses reprises, portant préjudice à la sortie de nouveaux albums.

Il déménage complètement à partir des années 1980 en Floride, où il installe un studio d'enregistrement et produit des albums. Il rencontre des difficultés financières et il est victime d'escrocs lors de ses investissements.

Il meurt en Floride en 2015. Selon sa volonté, il est enterré au cimetière d'Ohlsdorf.

James Last adopte un style musical principalement instrumental, souvent swinguant et propice à la danse, très en vogue au cours des années 1960 et 1970, tout en gardant l'aspect de musique légère et de divertissement, souvent mis en relief par deux trompettes, une basse incisive assorties de chœurs et la batterie, à l'instar des orchestres de Bert Kaempfert, Herb Alpert ou Roberto Delgado.

De nombreux succès de variétés et presque tous les genres de musiques traditionnelles et folkloriques de nombreux pays, tels que l'Autriche, le Mexique, l'Irlande, les musiques de Westerns ou la Russie, seront abordés et repris par son orchestre renforcés par la rythmique d'un accompagnement modernisé.




Les polkas, notamment dans sa série "Polka Party" et valses viennoises seront aussi mises à l'honneur dans un style entraînant. Les instruments solistes seront aussi mis en vedette, dans sa série "Instrument à Gogo", tels que trompette, saxophone, orgue Hammond, guitare électrique, etc.

Un second style principalement sera abordé de manière beaucoup plus romantique, mettant cette fois en relief les violons, reprenant avec une touche légèrement modernisée par l'appoint de la basse et de la batterie, plusieurs mélodies classiques et airs de Noëls.





Plusieurs artistes solistes s'adjoindront à son orchestre pour quelques compositions, tels que :

le cithariste autrichien Alfons Bauer (de) en 1968,

les flûtistes de Pan Gheorghe Zamfir (Le berger solitaire) en 1971 et Horea Crishan (Paradis des oiseaux) en 1982,

un groupe folk celtique (In Ireland) en 1986,

la flûtiste traversière Berdien Stenberg (nl) (Flûte fiesta) en 1988 puis

le pianiste Richard Clayderman en 1995.

Les dernières années, face à la mode de plus en plus rythmique, il s'adonnera au disco et convergera souvent vers les rythmes actuels.

Ce sera l'un des orchestres dont la discographie microsillon, puis CD (reprenant les vinyls ou nouveaux) sera la plus importante en diversité, vendus internationalement.

James Last The great  gentleman


Sources Wikipedia
Photos: Cover albums
Videos: YouTube


Fausto Papetti sur RadioSatellite ( Webradio / Internet Radio)

Fausto Papetti (Viggiù, 28 janvier 1923 – Sanremo, 15 juin 1999) est un joueur italien de saxophone alto.




Il est né à Viggiù en Lombardie. Son interprétation du morceau "Love's Theme" (à l'origine du Barry White's Love Unlimited Orchestra) a été vedette de la compilation "Ultimate Breaks and Beats".



Il joue au départ, au cours des années fin 1950-début 1960, dans l'orchestre de Gérard Calvi, orchestre à tendance plutôt fantaisiste dans ses compositions, mais très divertissant, où il était tenu d'effectuer quelques "notes" désaccordées pour apporter une touche comique voulue par certaines compositions du chef,



L'orchestre de danse de Fausto Papetti était très connu dans les années 1960 à 1980, lui-même jouant en soliste au saxophone accompagné de ses musiciens, dans un style de musique légère et d'ambiance, propice à la danse (slows notamment), et tout à fait typique de l'"Easy-Listening", dont un grand nombre de ses disques 33 tours (dont de nombreux ont été réédités en CD) et CD eux-mêmes d'origine, ont fait les hit parade.



Il a aussi su trouver une place sur la marché musical d'Amérique Latine. Durant les années 1970 où il était au sommet de sa carrière, Papetti a produit deux collections par an, la meilleure vente ayant été la 20e en 1975.

Ses enregistrements, parfois aussi sous le pseudonyme de "Fausto Danieli", sont aussi caractérisés par des pochettes d'album représentant souvent des jolies filles posant en tenues évocatrices (comme choisirent de le faire beaucoup de firmes discographiques pour illustrer les pochettes des orchestres d'ambiance" dans les années 1970).



Il devint l'un des principaux saxophonistes de musique légère et de danse
 (à l'instar, par exemple dans les années 1960, de l'orchestre de Billy Vaughn), et durant les années 1970 de nombreux imitateurs sont apparus, tels que Johnny Sax et Piergiorgio Farina.
Il décède à Sanremo en 1999.













SourcesWikipedia
Photos: Couvertures des albums Fausto Papetti.



Fausto Papetti : Vous pouvez l'écouter sur "Radio Satellite" ( Internet radio).
Nos applications pour smartphones sont disponibles sur
APPLE STORE
https://itunes.apple.com/us/app/radio-satellite/id961640034?mt=8 

 GOOGLE STORE / GOOGLE PLAY 
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.nobexinc.wls_05115817.rc&utm_source=global_co&utm_medium=prtnr&utm_content=Mar2515&utm_campaign=PartBadge&pcampaignid=MKT-Other-global-all-co-prtnr-py-PartBadge-Mar2515-1

 BBERRY STORE
https://appworld.blackberry.com/webstore/content/59950905/?countrycode=FR&lang=en